Hargot maçons entrepreneurs

Article relatif aux ancêtres de Marie Colette HARGOT, épouse de Remi Joseph TAMIGNEAUX. Ils sont les parents de Ferdinand Tamigneaux, notre ancêtre. Dans la généalogie Tamigneaux / Hargot La famille Hargot de Nivelles a donné une série d’entrepreneurs de travaux, les uns installés à Nivelles même, les autres émigrés à Anvers et à Liège. Ils se sont distingués par des travaux d’envergure, à Anvers, Bruges, Bruxelles, au Canal du Centre, etc. Les entreprises Tamigneaux de Nivelles, qui ont vécu sur trois générations, font partie de cette famille par Colette Hargot, mère de Ferdinand Tamigneaux, le fondateur. Le patronyme Le patronyme Lire la suite…

Par alisce, il y a

Crayon généalogique NEUKERMANS

Article relatif aux ancêtres de Marie Colette HARGOT, épouse de Remi Joseph TAMIGNEAUX. Ils sont les parents de Ferdinand Tamigneaux, notre ancêtre. Dans la généalogie Tamigneaux / Hargot / Breda Le patronyme Le nom de Neukermans provient du mot « neuker », variante de « noker », le noyer, en flamand. Il est un peu l’équivalent de Dugailler ou Gailly en wallon. I – Jacques NEUKERMANS Il est décédé à Petit-Enghien le 12 décembre 1692. Il avait épousé Pétronille DEVOS (ou de Vos), décédée après 1716. Dont, baptisés à Petit-Enghien : Jean, le 22 juillet 1667 (ss Jean de Vos et Adrienne Lotmans ?) Jean François, Lire la suite…

Par alisce, il y a

Crayon généalogique VERBAYS / VERBEYST

Article relatif aux ancêtres de Marie Colette HARGOT, épouse de Remi Joseph TAMIGNEAUX. Ils sont les parents de Ferdinand Tamigneaux, notre ancêtre. Dans la généalogie Tamigneaux / Hargot / Breda Le patronyme On trouve une grande variété de graphies pour ce patronyme d’origine flamande, adapté à la Wallonie : VERBIJS, VERBEYST, VERBAIS, VERBAY, VERBAYST, VERBAEYS, etc. A Nivelles, le nom devient généralement VERBAIS. Le Dictionnaire des noms de famille en Belgique romane de Jules Herbillon et Jean Germain  (édition du Crédit Communal, 1996) explique ce nom comme une forme contractée de « Van Robaeys », littéralement « de Roubaix », en néerlandais « Robaais ». Donc Lire la suite…

Par alisce, il y a

Crayon généalogique BREDA

Article relatif aux ancêtres de Marie Colette HARGOT, épouse de Remi Joseph TAMIGNEAUX. Ils sont les parents de Ferdinand Tamigneaux, notre ancêtre. Dans la généalogie Tamigneaux / Hargot / Breda Le patronyme Selon le « Dictionnaire des noms de famille en Belgique romane », de Jules HERBILLON et Jean GERMAIN, éditions du Crédit Communal, 1996, le patronyme BREDA (avec des variantes) est présent dans toute la Wallonie dès les années 1300, de Stavelot à Mons en passant par Liège. Il est peut-être issu d’un surnom de l’ancien liégeois bredair, signifiant un ‘long couteau’. Mais à Mons, Bredas (1365) est utilisé comme prénom. Lire la suite…

Par alisce, il y a

Chansons wallonnes

Un article de Jean-François Meurs J’ai rassemblé dans ce fichier une série de chansons wallonnes que l’on chantait autrefois lors des fêtes de famille, mariages, communions, etc. On peut trouver la plupart de ces chansons et même certaines partitions sur l’Internet, mais j’ai cru bon de rassembler ici celles qui faisaient partie du répertoire familial. Il faut reconnaître qu’on a de moins en moins l’occasion de les chanter, et qu’il y a de moins en moins de personnes qui comprennent encore la langue. Avec une exception : « Ele pètite gayole » connue internationalement grâce à sa reprise par Julos Beaucarne, et Lire la suite…

Par alisce, il y a

Hommage à Catherine Piret

Témoignage de Christelle, Lucie et Gilles Je ne vais pas passer en revue tous les bons souvenirs que nous avons avec maman, nous n’aurions clairement pas assez de temps pour cela… Mais je voudrais plutôt vous demander de penser au meilleur souvenir que vous avez eu avec elle, faites-le, maintenant et dans le futur, et souriez, souriez d’avoir eu ce moment avec elle. La prochaine fois que vous entendrez une chanson entrainante, fredonnez les paroles, car elle aurait continué à le faire pour se donner et nous donner du courage, de la joie, de la bonne humeur La prochaine fois Lire la suite…

Par alisce, il y a

MEURS Donat Joseph

MEURS Donat Joseph Donat Joseph (1) MEURS, né à Soignies le 11 avril 1810. Fils de Pierre Meurs (Naast 18 décembre 1764, Soignies le 14 octobre 1828, fils de Thiry Meurs) débitant de bière, et Marie-Joseph LEMPEREUR, Cabaretière, mariés en 1809. Il est décédé à Liège le 23 novembre 1867, Major d’artillerie, domicilié à Liège, rue d’Hemricourt, veuf de Louise Joséphine Antoinette Eugénie JAMME (2) dite Eugénie. Au moment de son décès, il était sous-directeur de la fonderie de canons, et c’est le Capitaine Wolff, qui fait la déclaration de décès, qui le remplacera provisoirement.   Il avait épousé à Lire la suite…

Par alisce, il y a

La ferme du Clocher

La ferme du Clocher   Jacqueline Humblet, épouse de Paul Thomas (voir descendance Joseph Tomas), a passé six années dans cette ferme de Solre-sur-Sambre. Une grande partie des notes qui suivent sont reprises textuellement du livre de Jean-Marie Parmentier consacré à cette ferme (1).   Cette grosse ferme en carré a été construite entre 1792 et 1803 par Charles Halbreck, notable de l’endroit, et son épouse Florence Dujardin. Les travaux de construction se terminent par l’édification d’un porche surmonté d’un clocher remarquable qui donnera son nom à la ferme bien assise au milieu de ses 72 hectares. Plusieurs générations de Lire la suite…

Par alisce, il y a

Alphonse Ballieu et La Libre Belgique clandestine

Alphonse Ballieu et La Libre Belgique clandestine   Le Rif tout dju n° 543 de mars-avril 2018, sous le titre « La Résistance par la plume »,  présente un article sur l’aventure des Nivellois et de La Libre Belgique clandestine, 1915-1918. Parmi les personnes citées, il y a Alphonse BALLIEU, qualifié de « Nivellois bon teint ».   Lorsque l’imprimeur Wittemberg qui a déjà pris bien des risques, refuse de continuer en 1917, Alphonse Ballieu a été contacté par Jules Donnez, « colonne vertébrale de l’acheminement du journal depuis la capitale, qui possède de solides attaches à Nivelles ». Une série d’arrestations venaient d’avoir lieu en Lire la suite…

Par alisce, il y a

Les origines Piret à Beersel et Alsemberg

Les origines Piret à Beersel et Alsemberg En lien avec le crayon généalogique DUSEPULCHRE Entre 1700 et 1900, la frontière entre la Flandre et la Wallonie a été poreuse, mais surtout dans le sens Nord-Sud. De nombreux flamands sont venus trouver du travail en Wallonie, souvent comme domestiques et journaliers, et ils s’y sont établis. C’est le cas des Walschot, Laermans, Breda, Demesmaeker, etc. Nous pouvons revendiquer des origines flamandes mêlées à nos racines wallonnes.   I – Guillaume WALSCHOT Né à Beersel vers 1733, y décédé le 11 mai 1793, âgé de 60 ans. Cultivateur. Il épouse à Beersel Lire la suite…

Par alisce, il y a