Crayon généalogique VAINCLAIR

Dans les ancêtres Tamigneaux   Les plus anciennes graphies concernant nos ancêtres écrivent WINQUELAIR, et parfois WINQUELLER, un indice que le nom provient du flamand « winquelaere », ‘boutiquier’.   Les origines de notre lignée se situent à Feluy, Arquennes, Ittre, Bornival. Monstreux se trouvant tout proche, il convient de citer, sans pouvoir établir un lien de parenté :    Eustace/Eustache VINCLART/WINCLART 1°/ 9 may 1529 : Eustace Winclart a donné pour après son trépas à Jan Gobbe en subside de mariage avec françoise , sa fille , 2 florins (de 60 placq. la pièce) de rente sur sa maison, jardin et tenure Lire la suite…

Crayon généalogique SCAILLET

Dans la généalogie Tamigneaux, Hargot, Breda   Pour Jules Herbillon, dans le « Dictionnaire des noms de famille en Belgique romane », édité par le Crédit Communal, Scaillet, ainsi que le nom malmédien Xhayet représente le masculin de l’adjectif (féminin) halète qui se dit de la noix mûre dont le broux s’entrouvre, et devrait signifier ‘quelque chose qui s’écaille’. Vu la fréquence en Wallonie, Jean Germain, dans le même dictionnaire, y voit un dérivé du wallon « scaye », ‘ardoise’. Comme le suggère le namurois « scayeteû », ‘couvreur en ardoise’. Il existe une « ferme Scaillet », appelée également « ferme de la porte », dans le centre de Lire la suite…

Crayon généalogie PIGEOLET

Dans la généalogie Tamigneaux, Breda Le nom s’écrit aussi Pijolet, Pijoulet.   Signification du nom Le Dictionnaire des noms de famille en Belgique romane, de Jules Herbillon et Jean Germain, édition du Crédit Communal, Bruxelles, 1996, renseigne : Pigeolet, surnom dérivé du wallon liégeois pidjole, jeu de barres. Le Dictionnaire liégeois de Jean Haust précise que « pidjoler », c’est faire un mouvement en zig zag, caracoler… Jean Germain ajoute une autre hypothèse dans son Dictionnaire des noms de famille en Wallonie et à Bruxelles, paru chez Racines en 2007, p. 808 : un dérivé de pie, en ancien Français piolé, qui Lire la suite…

Hargot maçons entrepreneurs

Article relatif aux ancêtres de Marie Colette HARGOT, épouse de Remi Joseph TAMIGNEAUX. Ils sont les parents de Ferdinand Tamigneaux, notre ancêtre. Dans la généalogie Tamigneaux / Hargot La famille Hargot de Nivelles a donné une série d’entrepreneurs de travaux, les uns installés à Nivelles même, les autres émigrés à Anvers et à Liège. Ils se sont distingués par des travaux d’envergure, à Anvers, Bruges, Bruxelles, au Canal du Centre, etc. Les entreprises Tamigneaux de Nivelles, qui ont vécu sur trois générations, font partie de cette famille par Colette Hargot, mère de Ferdinand Tamigneaux, le fondateur. Le patronyme Le patronyme Lire la suite…

Par alisce, il y a

Crayon généalogique NEUKERMANS

Article relatif aux ancêtres de Marie Colette HARGOT, épouse de Remi Joseph TAMIGNEAUX. Ils sont les parents de Ferdinand Tamigneaux, notre ancêtre. Dans la généalogie Tamigneaux / Hargot / Breda Le patronyme Le nom de Neukermans provient du mot « neuker », variante de « noker », le noyer, en flamand. Il est un peu l’équivalent de Dugailler ou Gailly en wallon. I – Jacques NEUKERMANS Il est décédé à Petit-Enghien le 12 décembre 1692. Il avait épousé Pétronille DEVOS (ou de Vos), décédée après 1716. Dont, baptisés à Petit-Enghien : Jean, le 22 juillet 1667 (ss Jean de Vos et Adrienne Lotmans ?) Jean François, Lire la suite…

Crayon généalogique VERBAYS / VERBEYST

Article relatif aux ancêtres de Marie Colette HARGOT, épouse de Remi Joseph TAMIGNEAUX. Ils sont les parents de Ferdinand Tamigneaux, notre ancêtre. Dans la généalogie Tamigneaux / Hargot / Breda Le patronyme On trouve une grande variété de graphies pour ce patronyme d’origine flamande, adapté à la Wallonie : VERBIJS, VERBEYST, VERBAIS, VERBAY, VERBAYST, VERBAEYS, etc. A Nivelles, le nom devient généralement VERBAIS. Le Dictionnaire des noms de famille en Belgique romane de Jules Herbillon et Jean Germain  (édition du Crédit Communal, 1996) explique ce nom comme une forme contractée de « Van Robaeys », littéralement « de Roubaix », en néerlandais « Robaais ». Donc Lire la suite…

Crayon généalogique BREDA

Article relatif aux ancêtres de Marie Colette HARGOT, épouse de Remi Joseph TAMIGNEAUX. Ils sont les parents de Ferdinand Tamigneaux, notre ancêtre. Dans la généalogie Tamigneaux / Hargot / Breda Le patronyme Selon le « Dictionnaire des noms de famille en Belgique romane », de Jules HERBILLON et Jean GERMAIN, éditions du Crédit Communal, 1996, le patronyme BREDA (avec des variantes) est présent dans toute la Wallonie dès les années 1300, de Stavelot à Mons en passant par Liège. Il est peut-être issu d’un surnom de l’ancien liégeois bredair, signifiant un ‘long couteau’. Mais à Mons, Bredas (1365) est utilisé comme prénom. Il Lire la suite…

Chansons wallonnes

Un article de Jean-François Meurs J’ai rassemblé dans ce fichier une série de chansons wallonnes que l’on chantait autrefois lors des fêtes de famille, mariages, communions, etc. On peut trouver la plupart de ces chansons et même certaines partitions sur l’Internet, mais j’ai cru bon de rassembler ici celles qui faisaient partie du répertoire familial. Il faut reconnaître qu’on a de moins en moins l’occasion de les chanter, et qu’il y a de moins en moins de personnes qui comprennent encore la langue. Avec une exception : « Ele pètite gayole » connue internationalement grâce à sa reprise par Julos Beaucarne, et Lire la suite…

Hommage à Catherine Piret

Témoignage de Christelle, Lucie et Gilles Je ne vais pas passer en revue tous les bons souvenirs que nous avons avec maman, nous n’aurions clairement pas assez de temps pour cela… Mais je voudrais plutôt vous demander de penser au meilleur souvenir que vous avez eu avec elle, faites-le, maintenant et dans le futur, et souriez, souriez d’avoir eu ce moment avec elle. La prochaine fois que vous entendrez une chanson entrainante, fredonnez les paroles, car elle aurait continué à le faire pour se donner et nous donner du courage, de la joie, de la bonne humeur La prochaine fois Lire la suite…

Par alisce, il y a

MEURS Donat Joseph

MEURS Donat Joseph Donat Joseph (1) MEURS, né à Soignies le 11 avril 1810. Fils de Pierre Meurs (Naast 18 décembre 1764, Soignies le 14 octobre 1828, fils de Thiry Meurs) débitant de bière, et Marie-Joseph LEMPEREUR, Cabaretière, mariés en 1809. Il est décédé à Liège le 23 novembre 1867, Major d’artillerie, domicilié à Liège, rue d’Hemricourt, veuf de Louise Joséphine Antoinette Eugénie JAMME (2) dite Eugénie. Au moment de son décès, il était sous-directeur de la fonderie de canons, et c’est le Capitaine Wolff, qui fait la déclaration de décès, qui le remplacera provisoirement.   Il avait épousé à Lire la suite…

Par alisce, il y a