Site Piret-Meurs
  Mardi 23 octobre 2018 - 05:31
Famille Piret-Meurs

  Accueil  |   Piret-Magazine  |   Administration  |   Livre d'or  |   Liens  
Menu général

Puce Histoires
Puce Généalogie
Puce Evénements
Puce PiretMagazine
------------------
Puce Galerie Privée
Puce Galerie Photo
Puce Contacts
Puce FAQ
------------------
Puce [Ancien Blog]

Multi-recherche

Index des articles > Piret-Magazine n°70 > Crayon généalogique PIRET

Crayon généalogique PIRET
Version pour impression !

Crayon généalogique PIRET

La double graphie Piret / Pieret

L'acte de décès de Nicolas (voir en III) comporte une note en marge concernant le nom de PIRET : "Par jugement du tribunal civil de Nivelles, enregistré sur expédition, rendu le 1er juin 1892, transcrit sur les registres de décès par nous Echevin, Officier de l'Etat Civil de la ville de Nivelles le … août suivant sous le n° (113), l'acte ci-contre a été rectifié en ce sens que le nom de Piret sera remplacé par celui de Pieret. Nivelles le 18 août 1892. Le Greffier S (?) Depret"

Le passage du nom de PIERET à celui de PIRET se fait relativement tard à Nivelles, et donc dans notre branche familiale (quoiqu'on trouve déjà « Piret » dans les tables des registres paroissiaux de Nivelles). Il n'en va pas de même à Arquennes, où, dès la fin du XVIIIe siècle, les registres paroissiaux notent « Piret ». Ainsi, notre ancêtre Remi porte le nom de PIRET dans son acte de décès en 1794. Les cousins qui font souche à Arquennes portent tous le nom de « Piret », et au mariage de Nicolas, dont le nom est encore graphié PIERET, en 1809, son cousin Louis, qui est témoin, a son nom graphié « Piret », et il signe de même. A Bornival, lors du baptême des jumeaux de Jean-François, en 1770, le nom est graphié « Piret ». Mais à Ittre, la graphie plus courante est « Pieret ».

I - Remi PIRET

Né vers 1708, décédé à Arquennes le 23 janvier 1794. Journalier.

Je n’ai pas trouvé d’acte qui atteste formellement la filiation entre Remi Piret et notre ancêtre Jean-François Piret, qui suit en II ; toutefois, nous pouvons tenir pour assurée la dite filiation grâce à plusieurs indices :

1° Au mariage de Nicolas Piret, notre ancêtre (en III), et fils de Jean François, figure comme témoin un Louis Piret, "cousin de l'époux". Or, ce Louis est fils de Lucas Piret, pour qui je trouve une filiation certaine sur l'acte de décès : il est fils de Remi Piret et de Marie Barbe Gilbert.

2° La marraine de Nicolas Piret est Anne Catherine Piret. Je retrouve celle-ci comme témoin au mariage de Marie Joseph Piret avec Nicolas Leroy à Bornival, ensemble avec Lucas Piret dont nous venons de parler, et Bernardine Piret. Cette dernière étant identifiée avec certitude comme sœur de Lucas et fille de Remi.

3° Le parrain de Nicolas Piret, fils de Jean-François, est Nicolas Leroy, que nous évoquions ci-dessus au 2°. Comme on le voit, c'est son oncle par alliance. Et c'est sans doute à cause de lui que notre ancêtre porte ce prénom !

4° Marie Joseph Piret est témoin au mariage de notre ancêtre Jean François. Or, cela semble une tradition de famille, on voit toujours apparaître un ou plusieurs frère/soeur parmi les témoins aux mariages.

5° Marie-Louise Piret, fille de Remi, attestée par l’acte de baptême à Buzet, est aussi témoin au mariage de Jean-François.

6° Des jumeaux sont issus du couple Jean François Piret et Marie Thérèse Dehoux. Ceux-ci sont baptisés à Bornival, sans doute en catastrophe, car normalement, étant de Grandbais, le baptême aurait dû avoir lieu à Notre Dame de Nivelles. De fait, le curé constate aussitôt leur décès. Or, le garçon porte le prénom de son parrain, Remi Piret. Sans doute est-ce son grand père.

7° Le prénom de Remi revient à plusieurs reprises dans la descendance de Jean-François.

8° Il y a tout lieu de penser que Remi Piret habitait Bornival au moment de ce baptême. En tout cas, ses deux plus jeunes enfants s'y trouvent : Lucas et Bernardine. Cette dernière est née à Bornival.

Nous savons peu de choses en ce qui concerne Remi Piret, sauf par son acte de décès. Et encore, je n'arrive pas à tout vérifier. Selon cet acte dressé à Arquennes le 23 janvier 1794, il est décédé à l'âge de 86 ans. Il aurait été baptisé à la Paroise Notre Dame de Nivelles, mais je ne trouve pas de Remi Piret dans les tables des naisances (rappelons que les registres des actes de baptêmes n'existent plus, ils ont disparu dans l'incendie de la Collégiale). L'acte de décès dit encore que le mariage eut lieu à Monstreux, mais je n'ai rien trouvé non plus dans les registres de Monstreux. Enfin, l'acte de décès de son épouse le qualifie de "journalier".

Son épouse était Marie Barbe GILBERT, "décédée à Arquennes l'an 1784, le quatorzième jour du mois de décembre à une heure du matin, administrée des sacrements ordinaires, épouse de Remij Piret, journalier, enterrée le jour suivant dans le cimetière d'Arquennes"...

Comme journalier, métier aléatoire, Remi semble avoir beaucoup déménagé autour de Nivelles : Grambais, Bornival, mais aussi Buzet où sa fille Marie-Louise est baptisée.

Les enfants certains ou présumés du couple Remi PIRET - Marie-Barbe GILBERT sont (dans un ordre probable, sans être tout à fait certain) :

  1. Anne Catherine, d'Ittre, marraine de Nicolas et témoin, avec Bernardine et Lucas, au mariage de Marie Joseph Piret avec Nicolas Leroy.

  2. Marie Louise, baptisée à Buzet le 2 mars 1739 (parrain : Charles Joseph Breda, marraine : Marie Louise Lutte). Elle est témoin au mariage de Jean François.

  3. Jean François, baptisé à Nivelles, paroisse Notre Dame, le 23 septembre 1740, notre ancêtre qui suit en II.

  4. Marie Joseph, née à Nivelles (deux dates possibles : soit le 9 juillet 1730, soit plus probablement le 31 mai 1744). Elle épouse à Bornival le 28 juillet 1778, Nicolas Joseph LEROY, né à Arquennes et paroissien d'Arquennes. L’acte dit : Marie Joseph Piret de cette paroisse, mais née à la paroisse Notre Dame de Nivelles (tt Lucas Joseph Piret, Philippe Joseph Barbier, Guillaume Leroy, Bernardine Pieret, Anne Catherine Pieret). Je ne vois pas de postérité.

  5. Lucas (Luc, Lucien Joseph), né à Nivelles le 28 janvier 1746, décédé à Arquennes le 22 janvier 1810, âgé de 66 ans. Journalier, scieur. Habite Bornival au moment de son mariage. Epouse à Arquennes le 4 juin 1781 Marie Barbe BATAILLE, fille de George Bataille et de Marie Catherine LATINIE, décédée à Arquennes le 10 juin 1814 âgée de 58 ans, ménagère. Dont, baptisés à Arquennes

    5.1. Enfant sans prénom, baptisé le 7 juillet 1782, décédé le même jour.

    5.2. Louis, né le 8 juin 1783. Journalier (1809, mariage de son cousin Nicolas), scieur de bois (à son mariage), jardinier (naissance de sa fille), cabaretier (naissance de son fils Albert). Il épouse à Arquennes le 4 février 1819 (témoin : Jacques Deridder, beau frère de Louis) : Marie Joseph LISBET, Fille d'Antoine Joseph (+ Arquennes le 24 décembre 1793) et de Marie Joseph IPERSIEL (+ Arquennes le 4 septembre 1787), servante. Dont :

    5.2.1. Marie Sophie, Ghislaine née à Nivelles le 29 août 1822

    5.2.2. Albert Louis, né à le 29 juillet 1825

    5.3. Marie Joseph Ghylaine, née le 13 juillet 1785, décédée à Arquennes le 15 février 1788 (3 ans)

    5.4. Rosalie, née le 14 avril 1787. Elle épouse à Arquennes le 14 juillet 1812 Jacques DERIDDER, marchand, âgé de 29 ans, de Tourneppe, fils de Nicolas et Catherine VANDERKELEN (témoins : Louis Piret, journalier, 29 ans, frère de l'épouse et Olivier Piret, cultivateur, 23 ans, frère à l'épouse, qui signent)

    5.5. Olivier, né le 16 juin 1789, cultivateur. Il est témoin au mariage de sa sœur Rosalie et signe l'acte de décès de sa mère en 1814.

    note 1/ Lucas Pieret est témoin au mariage de Pierre Joseph Bolemberg et Marie Françoise Darras, à Bornival, en 1779. Il est qualifié de "scieur, habitant Arquennes".

    note 2/ Le 25 novembre 1786, Louis Valenne et Marie Catherine Bataille, Marie Jos. Bataille et son époux Pierre Jos. Dubois et François Jos. Bataille vendent à Lucas Piret et Marie Barbe Bataille un journal d'héritage entre le bois du Château et le Bois des 5 bonniers tenant d'un côté à Antoine Bataille, du 2ième à JBte Fauconnier, du 3e et 4e aux héritiers Doucet. (Robert Cotyle, Arquennes 1, glossaire toponymique, p.46).

  6. Bernardine, née à Bornival, selon son acte de mariage, mais ces actes sont parfois imprécis et indiquent, en fait, la paroisse où le conjoint habite au moment du mariage. Je ne trouve pas d’acte de baptême au nom de Bernardine à Bornival, mais bien celui de Marie Bernard Piret, née à Nivelles le 29 octobre 1747 : la date correspond bien.
    Elle épouse à Arquennes le 11 avril 1780 (parmi les témoins il y a Lucas J. Piret, frère de
    Bernardine et sa marque X) Gaspar Joseph BERTEAU, fermier de Feluy.

  7. Il faut peut-être ajouter une seconde Marie Joseph, épouse de Remi Fahy/Fayt à Bornival. Ce ne serait pas la première fois qu'on trouve deux fois le même prénom dans une famille. Lucas et plusieurs fois Bernardine figurent comme parrain et marraine de ses enfants.

    Marie Joseph PIRET. L'acte de baptême de son fils Michel dit qu'elle est de Grandbais, paroisse ND de Nivelles. Décédée à Bornival le 10 octobre 1781. Elle épouse à Nivelles le 24 novembre 1768, Remi FAHY, de Monstreux, selon l'acte de baptême de son fils Michel, mais de Grandbais selon l'acte de baptême de son fils Jean François. Décédé à Bornival le 2 novembre 1785. Dont, baptisés à Bornival :

    1. Jean Bernard Ghislain, né le 7 avril 1771 (ss Jean Baptiste Fahy et Bernardine Piret)
    2. Jean Baptiste Ghislain, né le 16 avril 1773 (ss Jean Baptiste Fahy et Bernardine Piret)
    3. Michel Joseph Fahy, né le 27 octobre 1775 (ss Lucas Joseph Piret et Marie Anne Joseph Frougnu)
    4. Marie Thérèse Ghislaine, née le 11 février 1777 (ss Jean Baptiste Fahy et Bernardine Piret)
    5. Jean François Fahy, né le 24 novembre 1779 (ss Jean François Frognu et Albertine Lebon de Bornival)
    6. et peut-être : Philippe Joseph, décédé à Bornival le 10 mars 1781 âgé d'environ 2 ans.

    Remi Fahy se remarie avec Marie Catherine Hautsenne et Marie Joseph Servais.

II - Jean François PIRET

Fils de Remi et Marie Barbe Gilbert. Né à Nivelles (Grandbais), baptisé à la Paroisse Notre-Dame le 23 septembre 1740, décédé à Ittre (Huleu) le 25 mars 1814, journalier, ouvrier de campagne.

Il épouse à Ittre le 7 janvier 1767 (témoins : Philippe d'Enhaieux, Jean-Joseph Dehoux, Marie-Louise Piret et Marie-Joseph Piret) Marie-Thérèse DEHOUX, fille d'Honoré et Anne Louise ROBERT, née à Ittre le 22 décembre 1745 et décédée à Ittre (Huleu) le 6 août 1822, journalière. Dont :

  1. Anne-Catherine, née à Ittre le 7 mars 1767 (ss Jean-Joseph Dehoux et Anne-Louise Robert). Epouse à Nivelles le 18 juillet 1796 Jean Jacques DENYS. Décédée à Nivelles le 17 frimaire an 14 (8 décembre 1805) âgée de 38 ans, cabaretière, veuve de Jean-Jacques DENYS ou DENIS.

    NB : recensement de 1796 à Nivelles (487/1760) : Jean Jacques Deni(s), 50 ans, cabaretier, rue des Bouchers, depuis 1769 ; Catherine Piret (?) 28 ans, son épouse, rue des Bouchers, depuis 1782.

  2. Remi, né à Nivelles (Grandbais) le 19 mars 1770 et décédé le même jour, jumeau de :

  3. Marie-Anne, née à Nivelles (Grandbais) le 19 mars 1770 et décédée le même jour. Le baptême a eu lieu à Bornival; les parrains et marraines sont les mêmes pour les deux : Remi Piret et Marie Anne Warbecq.

  4. Marie-Joseph, née à Nivelles (Grandbais) le 11 juillet 1774, décédée à Nivelles le 23 juillet 1849, veuve de Nicolas BARDIAUX.

  5. François Joseph, né à Nivelles (Grandbais) le 14 novembre 1779, auteur d'un rameau III bis à paraître).

  6. Nicolas, né à Ittre le 30 mai 1783 (ss Nicolas Joseph LEROY, d'Arquennes –c'est l'oncle par alliance, époux de Marie-Joseph Piret-, et Anne-Catherine Pieret d'Ittre, -c'est sans doute sa tante-). Notre ancêtre qui suit en III ci-dessous.

  7. Remi Joseph, né à Ittre le 7 novembre 1785 (ss Remi Joseph Druet et Marie Joseph Hanicq, d'Ittre), dont descendance à Virginal, voir rameau III ter (à paraître).

  8. Marc Joseph, né à Ittre le 26 février 1789 (ss Marc Antoine Loir, censier d'Ittre, et Marie Catherine Pigeolet, d'Ittre). Auteur d'un rameau IV quater (à paraître).

III - Nicolas Joseph PIRET

Fils de Jean-François Piret et Marie Thérèse Dehoux. Né à Ittre le 30 mai 1783 et décédé à Nivelles le 12 mai 1841. Il est qualifié de "domestique" (son acte de mariage), ménager, journalier, jardinier (acte de décès) et réside au Faubourg de Charleroy, Section 6, n° 2 (acte de décès de son fils Adrien, cordonnier, âgé de 18 ans, décédé à Nivelles le 13 janvier 1833).

Il épouse à Feluy le 18 avril 1809 Marie-Françoise WANDOR, âgée de 22 ans, domiciliée à Feluy, fille de Gaspar Wandor ou Vandor (décédé à Feluy le 1 fructidor an 9) et de Marie-Louise FROUGNEU (Frouneu, Frounieu, Frougnu). Marie Françoise était née à Arquennes le 15 juin 1786, et est décédée à Nivelles le 8 mai 1859. Elle était fileuse (acte de mariage), et devint jardinière (acte de décès de son mari Nicolas). Dont :

  1. Célestine, née à Feluy le 4 juin 1809, y décédée le 15 juin 1809.

  2. Napoléon, né à Feluy le 5 décembre 1810, parti en France ; dont postérité en France.

  3. Clémentine, née à Feluy le 16 novembre 1812, décédée à Nivelles le 4 décembre 1874. Mariée, avec postérité.

  4. Adrien, né vers 1815, décédé à Nivelles le 13 janvier 1833, âgé de 18 ans

  5. Valentin, né à Feluy le 3 février 1817, notre ancêtre, qui suit en IV.

  6. Nicolas, né à Ittre le 3 octobre 1819, décédé à Nivelles en mars 1895. Marié deux fois, dont postérité.

  7. Marie-Thérèse, née à Nivelles le 18 août 1821. Mariée, avec postérité.

  8. Antoine, né à Nivelles le 28 février 1823. Marié, avec postérité.

  9. Emmanuel, né à Nivelles le 2 mai 1825. Sans alliance.

  10. Hortense, née à Nivelles le 9 mars 1827.

  11. Célestine, née à Nivelles le 1 novembre 1828, décédée à Nivelles le 24 novembre 1871. Mariée, avec postérité.

IV - Valentin PIRET

Fils de Nicolas Piret et de Marie Françoise Wandor, né à Feluy le 3 février 1817, décédé à Nivelles le 2 octobre 1895 au hameau du Bois du Sépulchre (avec la mention "Villicus in La Loge", fermier à La Loge). Garçon brasseur (acte de mariage de son frère Napoléon, 1839), Journalier (acte de mariage), jardinier (naissance d'Alfred), facteur de grains (naissance de Joseph), Maquignon (naissance de son neveu Emile fils de Napoléon le 9 février 1845), cultivateur (naissance de son fils Emile). Ces mentions de métiers divers évoquent une ascension sociale…

Il épouse à Nivelles le 17 juin 1840, Marie Anne Thérèse Ghislaine DUSEPULCHRE, fille de Pierre Joseph, journalier, et de Elisabeth WALSCHOT ; née à Nivelles le 14 décembre 1814, décédée subitement à Nivelles le 31 octobre 1881, enterrée le 3 novembre (registre paroissial de Monstreux). Dont :

  1. André Ghislain, né à Nivelles le 29 novembre 1840, décédé à Braine-l’Alleud le 3 mars 1929. Auteur de la branche de Braine-l’Alleud.

  2. Romain Ghislain, né à Nivelles le 8 octobre 1842. Marié, avec postérité.

  3. Alfred, né à Nivelles le 25 juin 1845, notre ancêtre, qui suit en V.

  4. Joseph Ghislain, né à Nivelles le 18 février 1847. Marié, avec postérité.

  5. Emile Joseph Ghislain, né à Nivelles le 19 mars 1848. Marié, avec postérité.

  6. Jules, né à Nivelles le 6 décembre 1850.

  7. Adèle Ghislaine, née à Nivelles le 15 octobre 1852.

Valentin Piret et son épouse étaient paroissiens de Monstreux.

Adolphe Piret, fils d’Alfred, a bien connu son grand-père Valentin, qui devait déjà être vieux. Celui-ci chiquait du tabac et faisait sécher ses chiques sur un petit muret, entre les planches du « charril ». Un jour, Adolphe a mis une crotte de pigeon dans le tabac qui séchait.

Adolphe connaissait bien les endroits où les poules nichaient. Elles allaient très loin dans la prairie en contrebas de la ferme de La Loge et pondaient dans les creux des haies. Parfois, il prenait des oeufs, faisait semblant de descendre, salissait un peu les oeufs avec de la terre ou de la crotte, et les ramenait à son grand père... qui lui donnait un petit sou pour aller à la ducasse.

V - Alfred Piret

Fils de Valentin Piret et Marie Thérèse Dusépulchre, né à Nivelles le 17 juin (le 25 juin, selon son acte de mariage) 1845, décédé à Nivelles le 23 mars 1910, inhumé dans le cimetière de Monstreux. Cultivateur à la ferme de « La Loge » (située à la limite de Nivelles et Baudémont/Ittre).

Il épouse à Nivelles le 7 août 1881 (mariage religieux à la Paroisse Saint-Nicolas) Colette Ghislaine Croône, fille de Maximilien Croône (jardinier, décédé à Nivelles le 4 décembre 1855) et et Octavie Holoffe ; née à Nivelles le 7 juin 1854, y décédée le 9 mars 1907, inhumée à Monstreux. Maraîchère.

Contrat de mariage chez Not. Florent Castelain le 27 mars 1881; témoins : Dieudonné Holoffe, 56 ans, jardinier, oncle de l'épouse; Jules Holoffe, 23 ans, cousin germain de l'épouse; Auguste Debecker, 50 ans, rentier, cousin par alliance de l'épouse, de Lillois Witterzee; Jean Letroye, 24 ans, ami des époux.

Dont :

  1. Maria, née à Nivelles le 17 mars 1882, décédée à Lillois Witterzee le 28 janvier 1951. Epouse d’Albert Vanderbecq, dont postérité.

  2. Louis, né à Nivelles le 29 avril 1883, décédé à Sauvenière le 12 janvier 1964. Marié, avec Postérité.

  3. Enfant mort-né, décédé à Nivelles le 5 janvier 1885, de Colette Ghislaine Croône, 30 ans, maraîchère, et Alfred Piret, 39 ans, cultivateur. Déclaré par Valentin Piret, 71 ans.

  4. Adolphe Céleste Ghislain né à Nivelles le 9 avril 1887, baptisé à Monstreux (parrain Adolphe Philippe, marraine Célina Laviane) décédé à Baulers le 20 septembre 1964, notre ancêtre, qui suit en VI.

  5. Odile, née à Nivelles le 27 juillet 1842, y décédée le 30 octobre 1980. Epouse de Jules Martin, dont postérité.

  6. Louisa Maria Ghislaine, née à Nivelles le 25 juillet 1894, y décédée le 22 octobre 1918 (de la grippe espagnole). Inhumée à Monstreux. Sans alliance.

VI - Adolphe PIRET

Fils d’Alfred Piret et Colette Croône, né à Nivelles, ferme de La Loge, le 9 avril 1887, décédé à Baulers le 20 septembre 1964. Fermier à Arquennes, « Since Djan Mitant » (succédant à son parrain Adolphe PHILIPPE), puis à Baulers, « ferme de Dinant », en 1921.

Il épouse à Nivelles le 23 juin 1910 Julia TAMIGNEAUX, « fermière », née à Nivelles le 11 mars 1884, décédée à Baulers le 2 mars 1962, fille de Ferdinand Tamigneaux, entrepreneur à Nivelles, et de Célina (Elisa) MOSSELMAN.

Dont :

  1. Colette, née à Arquennes les 15 juin 1911

  2. Paule, née à Arquennes le 18 février 1913

  3. Marie-Madeleine, née à Arquennes le 19 décembre 1914

  4. Odile, née à Arquennes le 10 avril 1916

  5. Célina, née à Arquennes le 13 juillet 1917

  6. Marie Louise, née à Arquennes le 9 mars 1919

  7. Alfred, né à Baulers le 31 octobre 1920

  8. Pierre, né à Baulers le 25 janvier 1923

  9. Ferdinand, né à Baulers le 18 septembre 1927

  10. Anne-Marie, née à Baulers en 1929, décédée à l’accouchement.


Jean-François

Pas de commentaires
Poster un commentaire
Nombre d'internautes
ayant visités le site :
Thème Hurilam1.1
 
Vous apprécieriez mieux ce site si votre écran est en résolution minimum de 1024x768
Thème Hurilam1.1
Page générée en 0.053 secondes avec 16 requetes